Accueil     Historique     Cette année     Spectacles     Presse     Liens     Contact     Ils ont dit...     Intranet  

ACTUALITES : Saison 2016-2017 !


Cette année, honneur à Tchékhov avec quatre courtes  pièces  satiriques,  en  un  acte, régulièrement représentées de Tchekhov : Une Demande en mariage, Les Méfaits du tabac, le Jubilé et L'Ours. Ces comédies raillent les travers de certains milieux russes : celui  des  propriétaires  terriens  dans L’Ours (1888), celui  des banquiers dans  Jubilé (1891). Même dans ces comédies l'homme désespéré est le seul vrai héros de Tchékhov qui s’est pourtant  efforcé d'atteindre une philosophie positive de la vie. En particulier, il a toujours, et surtout après l’échec d’Ivanov, voulu écrire des vaudevilles. Pourtant, en croyant écrire des comédies, voire des farces, les personnages, ni héros, ni gentils, ni méchants, sont accablés, sans objectif, vieux à trente ans, fatigués, éreintés. Gorki rapporte: « Il parlait d'elles [ses pièces] comme de pièces comiques et il était, je crois, sincèrement persuadé qu'il écrivait réellement des pièces comiques. » L’apparente contradiction vient du fait qu'un des recours de Tchekhov pour supporter l'absurde est l’humour. Il est présent dans chaque œuvre, chaque lettre, chaque note. Le plus populaire des dramaturges russes est tellement sensible à l’absurde qu'il distingue mal le comique du tragique.

Ces pièces connurent immédiatement un succès jamais démenti. « En général, c’est beaucoup mieux d’écrire des petites choses que des grandes : peu de prétentions, et du succès. Que demander de plus ? » Tchekhov.

Après « l’homme qui… » de Peter Brook (joué au festival d’Avignon en 2013) et "une maison de poupée" d'Ibsen présenté l'année suivante au festival d’Oléron, la compagnie a monté pour l’été 2015 « la réunification des deux Corées » de Joël Pommerat. Cette pièce a également été présentée en 2016 au Festival de Theâtre d'Oléron et au 21e FITUA. En effet, la compagnie de l’incertitude a présenté, hors concours, «La réunification des deux Corées» de Joêl Pommerat, le jeudi 24 mars 2016 au 21e Festival International du Théâtre Universitaire d’Agadir (FITUA), initié par la Faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université Ibn Zohr.

L'édition 2016 du Festival International du Théâtre Universitaire d’Agadir (Maroc) s'est déroulé du 24 au 27 mars 2016. Le Festival met à l'honneur le théâtre universitaire dans ce qu'il a de plus précieux : la recherche, l'expérimentation de nouvelles formes scénographiques et d'interprétation etc. Placée sous le signe de l'échange international, comme à l'accoutumée, la 21ème édition mettra non seulement à l'honneur des créations du théâtre universitaire du Maroc mais aussi des invités d'universités étrangères pratiquant avec talent et passion le théâtre. Des troupes théâtrales représentant des établissements universitaires du Maroc et de l'étranger seront en compétition pour le prix du Festival, décerné par un jury composé de professionnels et d'universitaires.

L’organisation de ce Festival en plein centre-ville témoigne de l’engagement de l’Université à s’ouvrir sur son environnement immédiat pour s’ériger en composante essentielle de l’agenda culturel de la Cité.


Plus d’infos…

________________________________________________________

La compagnie : Un théâtre d'ateliers et de troupes

Le théâtre au CNRS à Bordeaux à commencé en ateliers : travail de la voix et du corps, de la confiance, improvisations. Puis une forme particulière a vu le jour : le théâtre en «appartement». Il s’agit de déplacer le public, peu nombreux en 1992, d’une pièce à l’autre grâce à une trame écrite par l’un des acteurs...

Lire plus...


(C)Erick Dufourc, Juillet 2002.

________________________________________________________

Un théâtre d'entreprise


Le CNRS est une « entreprise » un peu particulière puisqu’elle regroupe, à parts presque égales, les chercheurs et les ITA (ingénieurs, techniciens, administratifs). Cette diversité se retrouve dans la troupe de théâtre de Bordeaux, qui accueille tous ceux qui au CNRS et parfois à l’Université, l’INSERM ou l’INRA, se sentent des envies de monter sur les planches...

Lire plus...

(C)Erick Dufourc, Juillet 2002.

________________________________________________________

 

Retrouvez la compagnie de l'incertitude sur Facebook




2015-2016

2013 Vidéo



2012

2011

Dernières créations...

2014

2010
2009

compagnie de l'incertitude
Floréal Daniel - Contact webmaster