Accueil     Historique     Cette année     Spectacles     Presse     Liens     Contact     Ils ont dit...     Intranet  
La compagnie : Un théâtre d'ateliers et de troupes

Le théâtre au CNRS à Bordeaux à commencé en ateliers : travail de la voix et du corps, de la confiance, improvisations. Puis une forme particulière a vu le jour : le théâtre en «appartement». Il s’agit de déplacer le public, peu nombreux en 1992, d’une pièce à l’autre grâce à une trame écrite par l’un des acteurs, Jacques.

Cette forme de théâtre, qui demande une mise en scène particulière, a vu le jour parce que l’atelier du CNRS à du s’adapter à son local : celui du CAES de Bordeaux. Un «noyau dur» de mordus des planches était cependant né. Il a décidé de passer au stade supérieur : la création d’une troupe, avec pour objectifs d’engager un véritable metteur en scène, Jean-Claude Parent, et de collaborer avec une école de théâtre professionnelle : le Théâtre en Miettes (TEM) de Bordeaux. La Compagnie de l’Incertitude était née.

Une certaine idée du théâtre en entreprise aussi : accueillir tous ceux (du CNRS en priorité et des autres EPST) qui le souhaitent et les intégrer à la création de l’année. Le recrutement se fait naturellement : de spectateur, on passe acteur en voyant les autres sur les planches, en se disant souvent : « pourquoi pas moi ? » La troupe évolue aussi ainsi que ses responsables : Isabelle, Erick, Fabienne, Jocelyne, … le flambeau se transmet avec la passion « to be on stage, … or not to be ».

Nous ne recrutons pas de professionnels : notre idée du théâtre en entreprise est claire, il ne s’agit pas de concurrencer les troupes professionnelles ou les intermittents du spectacle. Notre objectif est bien sur le théâtre, mais aussi de montrer que le CNRS, l’Université, l’INSERM ou l’INRA ne sont pas des « tours d’ivoire ». Les hommes et les femmes qui composent ces instituts sont aussi sensibles à la culture : art et science sont souvent plus proches que l’on ne l’imagine.

(C)Erick Dufourc, Juillet 2002.

2013

2012

2011

2010

2009
Un théâtre d'entreprise

Le CNRS est une « entreprise » un peu particulière puisqu’elle regroupe, à parts presque égales, les chercheurs et les ITA (ingénieurs, techniciens, administratifs). Cette diversité se retrouve dans la troupe de théâtre de Bordeaux, qui accueille tous ceux qui au CNRS et parfois à l’Université, l’INSERM ou l’INRA, se sentent des envies de monter sur les planches.

Une secrétaire à la ville peut se retrouver en situation de comtesse alors qu’un directeur de recherche se transformera en clochard analphabète. L’abandon momentané des personnalités propres pour adopter celles de la scène apporte un « nivellement » par le théâtre. Ce dernier renforce la cohésion du groupe qui se retrouve derrière l’appellation «troupe du CNRS».

La troupe du CNRS est ainsi reconnue à la fois par les professionnels du spectacle et aussi par les responsables des théâtres que nous louons ou obtenons gratuitement. Le simple fait d’être une troupe du CAES-CNRS de Bordeaux, dont le siège est à Pessac, nous ouvre quasi-systématiquement les portes du théâtre « Le Royal » dans cette ville.

Les média sont souvent intrigués par ces CNRS qui font du théâtre : interview de Marie-Odile Monchicourt pour ses rubriques sur France-Inter et France-Info «un biophysicien qui fait du théâtre, c’est quoi ?…». Nos collègues du CNRS ou des autres EPST (Etablissements Publics Scientifiques et Techniques), qui constituent au moins la moitié de notre public, vont voir la troupe du CNRS qui quelque part leur appartient un peu.

Les nombreux et chaleureux échanges entre le public et notre troupe, lors de notre traditionnel «verre de l’amitié» offert après chaque représentation nous montre à quel point ceux de «l’entreprise» CNRS viennent avec plaisir voir «leur» troupe... Il est à noter que c’est pour certains d’entre eux la seule sortie théâtrale de l’année. Il s’agit cependant d’un public critique et pas du tout acquis à l’avance. A sa qualité d’écoute des pièces s’ajoute la franchise claire de dire s’il aime ou n’aime pas la représentation. Mais il se laissera volontiers guider par le renouvellement permanent des styles : d’Aristophane à Ionesco en passant par Woody Allen...

(C)Erick Dufourc, Juillet 2002.

compagnie de l'incertitude
Floréal Daniel - Contact webmaster