Atelier du 20/03/2018

samedi 8 septembre 2018
contact  besson

Un groupe de jeunes et de jeunes filles blaguent et chantent au pied d’un immeuble.

Au milieu se tient une adolescente d’environ 17 ans. Elle est vêtue d’une chemise rose et d’un jean. A son bras droit un bracelet en or. Elle est joyeuse car c’est les vacances et elle est avec ses amis. Dans la cité où elle vit, c’est une personne gentille qui doit reprendre confiance en elle. Tout à coup la musique s’arrête, une dispute a éclaté entre une jeune fille et ses parents.

La jeune fille d’environ 14 ans sort de chez elle en pleurant. Alors qu’elle avance en pleurs vers le jardin d’enfants situé face à l’immeuble, l’aînée rejoint la plus jeune. La plus grande écoute la plus petite lui dire que ses parents ne la comprennent pas et qu’ils ne laissent pas faire. Ensuite elle reconnaît qu’elle est très curieuse, trop parfois mais cependant elle avoue qu’elle est très gentille. L’ado de 17 ans se reconnaît un peu en elle. Alors elle prend son smartphone et appelle une personne qui l’avait bien aidée quand elle avait ce type de problème. La plus grande explique à sa protégée qu’elle a des rêves, des projets et que rien ne doit la faire dévier d’un pouce.

Installées sur un banc, elles observent une fourmi qui porte un grain de riz. Et la grande de dire qu’on ne doit pas être comme la fourmi qui porte un fardeau toute sa vie, mais que l’on doit vivre ses rêves, ses désirs, ses songes et son imaginaire et que sur un fond de brume, l’aube se dessine toujours.

Ainsi réconfortée, la jeune ado songe en regardant un merle se dorer au soleil.

Eddie