Atelier du 27/02/2018

lundi 9 juillet 2018
contact  besson

D’après la couverture de « Lire en poche » octobre 2017 à Gradignan

La chrysalide éphémère :

Quelle beauté, quand elle danse, fragile,

dans les couleurs de l’été,

Et plonge au puits des nectars parfumés.

Joëlle

**

Dans sa solitude, ivre de rêves dans lesquels il serait papillon,

les mots ne craqueraient plus, ne s’assècheraient plus.

Lui, l’assoiffé des beaux sermons, penché sur les terres de silence,

songe à une oasis de paroles bienveillantes.

Marie-Paule

**

La rencontre en récit

Inclure un objet près du personnage que vous avez créé, un animal, un vers de François Cheng à compléter – 5 verbes ou mots d’un même champ lexical. Notre personnage rencontre le personnage d’un autre participant.

Le chemin du silence Deux amis en randonnée dans les Pyrénées. Ils marchent voulant arriver au refuge avant la tombée de la nuit. La brume descend sur la montagne. Ils n’ont pas vu, à l’intersection le panneau qui indique la direction du refuge. Ils ont pris la direction des « Bois des murmures  » . Les voilà sur le chemin où le moindre bruit peut faire surgir des animaux étranges. En plus, cette nuit il y a de la brume sur le chemin du silence.

Eddie

Installées sur un banc, elles observent une fourmi qui porte un grain de riz. Et la grande de dire qu’on ne doit pas être comme la fourmi qui porte un fardeau toute sa vie, mais que l’on doit vivre ses rêves, ses désirs, ses songes et son imaginaire et que sur un fond de brume, l’aube se dessine toujours…

Eddie